OBADIA David ( 20 e s.).
    Né à Sefrou, installé en Israël. Rabbin, juge et président du tribunal rabbinique à Sefrou puis à Fès et Marrakech. Délégué juif au Parlement marocain après l'indépendance, il fut inspecteur de l’enseignement hébraïque dans les écoles de l’Alliance. Vice-président du Conseil Religieux de Jérusalem, il a publié plusieurs ouvrages dont une histoire de Sefrou en cinq volumes, une histoire de la communauté de Fès et de ses rabbins en deux volumes et il a édité le Kissé Mélakhim du rabbin Raphaël Elbaz.

OHANA David (1952- ).
    Né à Oujda, installé en Israël. Universitaire, chargé de recherches historiques à l’Institut Van Leer de Jérusalem, spécialiste du nihilisme sur lequel il a publié un ouvrage en hébreu, L’ordre du nihilisme: naissance d’une culture politique en Europe, 1870-1930, analyse des sources du totalitarisme de Nietzche à Hitler. Il se présenta sans succès comme député à la Knesset sur la liste de Liova Eliav.

OHANA Jack (1911- )
   Installé en France. Industriel, directeur de sociétés, dirigeant communautaire et rédacteur en chef de La Voix des Communautés, il contribua à la fondation du Centre culturel du Judaïsme Marocain à Paris, à celle du Centre Rambam et de la Fédération Sépharade de France dont il fut vice-président, puis président d’honneur.

OHANA Jacques (1922-).
   Né à Meknès. Négociant international et dirigeant communautaire, il est vice-président de la chambre de commerce de Casablanca et président de l'ORT-Maroc.
1 sur 5