France

Les Juifs marocains en France

   La présence d'une communauté juive marocaine en France est antérieure à la Seconde guerre mondiale; elle a connu un fort accroissement dans les années 1950, notamment en 1955-1956, après l’indépendance du Maroc, puis elle a diminué dans les années 1970-1980.

   Aujourd'hui ce sont principalement des étudiants qui partent pour la France. Ces immigrants, formés aux écoles de l'Alliance Israélite Universelle et complètement francisés choisissent la France comme pays d’accueil, et s'y intègrent relativement bien.

   On évalue entre 30.000 et 40.000 le nombre de Juifs-marocains vivant en France, la moitié dans la région parisienne et le reste à Marseille, Lyon, Toulouse, Nice et Strasbourg.

    Cette population jeune, dont la très grande majorité est mariée, se caractérise par un fort taux d'endogamie. Le taux de natalité est plus élevé que celui des Juifs d'origine européenne.


   Leur niveau d'instruction moyen est très élevé. Selon les données rassemblées par Doris Bensimon et S. Della Pergolla en 1989, 24% des hommes et 50% des femmes ont terminé leur cycle primaire, 24% des hommes et 8% des femmes ont terminé le secondaire et 23% des hommes et 17% des femmes ont fait des études supérieures. Ces niveaux sont les plus élevés pour les personnes interrogées de moins de 45 ans.

   Finalement, 18% des jeunes de plus de 15 ans possèdent un diplôme professionnel (CAP, BP, techniciens ou ingénieurs, grandes écoles). On constate une forte présence des membres de cette communauté dans l’enseignement supérieur.

23 sur 40