Argentine

Les Juifs marocains en Argentine

   L'Argentine, pays d'immigration, abrite l'un des groupes juifs marocains les plus anciens d'Amérique latine.

   Des jeunes, épris d’aventures, provenant surtout de Tanger et de Tétouan, mais aussi de Larache, Arzila et Rabat arrivent en grand nombre au cours des années 1885-1900, et jusque dans les années 1920.

   Une nouvelle vague, d’environ une centaine de familles majoritairement tétouanaises, viendra compléter cette population dans les années 1960.

   Ces communautés s'installent à Buenos Aires, Santa Fé, San Luis, Rosario et Córdoba.

   À Buenos Aires, elle constitue environ 10% de la communauté sépharade totale qui compte 5 000 personnes.

   Particulièrement actifs et dynamiques dans les professions libérales, ses membres sont très bien intégrés à la société argentine dont ils connaissent la langue et la culture. Avec les employés et commerçants qui composent le reste de la communauté, ils jouissent d'un bon niveau d'éducation.

   Perçus comme des Espagnols plus que comme des Juifs, ils sont enclins à s'assimiler plus rapidement à la société argentine que les membres de la communauté ashkénaze, majoritaire.

   Aussi, des efforts sont déployés par les institutions communautaires pour sauvegarder les traditions juives marocaines.

3 sur 40